La nouvelle Éditions du ‘Gros livre’ en Espagnol: Alcohólicos Anónimos

Élargit la voie vers la sobriété des membres hispanophones

Mars 1, 2008

NEW YORK—La troisième édition de Alcohólicos Anónimos, l’édition espagnole de Les Alcooliques anonymes, affectueusement appelé le Gros Livre, et peut-être le plus grand livre à succès au monde et le plus écorné par l’usage de tous les temps dans la catégorie de non-fiction, est maintenant disponible, rapporte le Bureau des Services généraux (BSG) des Alcooliques anonymes.

Cette version augmentée reflète le membership actuel, y compris le nombre sans cesse croissant de femmes espagnoles et de jeunes. Cette dernière édition reflète aussi les profonds changements dans la population qui se sont produits depuis la publication de la deuxième édition de Alcohólicos Anónimos en 1990, alors que la population espagnole aux Etats-Unis avait grimpé de 22,4 millions à plus de 42 millions en 2005. Aujourd’hui, à Porto Rico, au Canada et aux États-Unis seulement, le nombre de membres hispanophones des AA s’élève à plus de 47 000; ils se réunissent dans environ 1 900 groupes.

La première édition de Alcohólicos Anónimos, en 1986, contenait le texte de base, soit le texte des 164 pages du Gros Livre en langue anglaise, qui décrit les principes des AA pour le rétablissement de l’alcoolisme, les avant-propos et le partage d’expérience du cofondateur des AA, Dr Bob S., intitulé « Le cauchemar du Dr Bob ». À la différence du Gros Livre en anglais, il ne comportait pas d’histoires personnelles de rétablissement. Elles seraient ajoutées plus tard, en 1990, avec la publication de la deuxième édition, qui en contenait 14 nouvelles—12 en espagnol par des membres hispanophones de l’Équateur, du Mexique et de Porto Rico, et deux traduites de l’anglais, « Le troisième membre » et « Les femmes souffrent aussi ».

La version 2007, représentative de membres de plusieurs autres pays hispaniques, contient trois histoires de rétablissement originelles tirées de la première édition du Gros Livre anglais, publié en 1939, y compris l’histoire du Dr Bob, de 12 qui ont paru dans l’édition 1990, et 32 nouvelles, pour un total de 47. Ces dernières ont été choisies à partir de 173 récits intéressants soumis par des membres espagnols, jeunes et vieux, envoyées de partout dans le monde.

La nouvelle édition de Alcohólicos Anónimos est semblable en nombre de page au dernier Gros Livre anglais.
Dans la nouvelle troisième édition de Alcohólicos Anónimos, les modèles qui ressortent sont aussi semblables que l’est la diversité de ceux qui racontent leur histoire anonymement. De l’ivrogne mexicain qu’on appelait « petit hibou », parce qu’il dormait sur les collines la nuit, et de l’officier de marine équatorien qui s’est échoué sur les rochers de l’alcoolisme, jusqu’à l’ivrogne portoricain qui a perdu son identité pour la retrouver chez les AA, leurs différentes histoires sont du genre qui permet l’identification.

Pendant une période au cours des années soixante, soixante-dix et début quatre-vingt, le membership AA s’est développé, et des traductions faites indépendamment dans plusieurs pays de langue espagnole ont été mises en circulation. Le BSG achetait pour les distribuer certaines traductions du Gros Livre qui apparaissaient partout. Il y avait cependant un problème : il arrivait souvent que les adaptations ne soient pas conformes et qui plus est, elles contenaient de nombreux régionalismes comme par exemple le mot « hangover » : les Mexicains ont traduit ce mot par cruda ; les Colombiens par  guayabo ; l’Amérique centrale, par  goma ; et les Équatoriens, par chuchaque. Les traducteurs du BSG ont finalement arrêté leur choix sur resaca qui veut aussi dire « courant sous-marin ». Ce mot, couramment utilisé dans les Caraïbes et en Espagne, est généralement compréhensible par le plus grand nombre d’Espagnols.

Le contenu de Alcohólicos Anónimos représente un effort commun de plus de vingt ans. Pendant ce temps, le BSG a travaillé pour développer une traduction espagnole standard du matériel anglais, avec CIATAL (le comité ibéro-américain pour les traductions et les adaptations des publications des AA) et par la suite, par un contact direct avec les BSG des pays espagnols d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale, ainsi que d’Espagne.

De nombreux livres, brochures et autre matériel audiovisuel AA ont leur équivalent espagnol, y compris le magazine La Viña, publié par le A.A. Grapevine, et le bulletin Box 4-5-9. Ces documents ainsi que Alcohólicos Anónimos ont largement contribué à aider partout les alcooliques de langue espagnole à transcender les barrières de langue et faire partie de la famille AA.

Cette nouvelle troisième édition reliée de Alcohólicos Anónimos coûte $6.00.  On peut s’en procurer des exemplaires à A.A. World Services, Inc., Box 459, Grand Central Station, New York, NY 10163; ou www.aa.org.

Pour informations supplémentaires, les médias devraient s’adresser à :
Coordonnateur de l’Information publique
(212) 870-3119 ou à publicinfo@aa.org


Comment télécharger
Utilisateurs de Windows :
Cliquez à droite sur votre souris placée sur l’image et choisissez « Enregistrez l’image sous » dans le menu déroulant.
Utilisateurs de MacIntosh : Pressez le bouton de votre souris sur l’image. Vous pouvez aussi faire glisser l’image directement sur votre bureau.

LA NOUVELLE ÉDITION DU ‘GROS LIVRE’ EN ESPAGNOL— ALCOHÓLICS ANÓNIMOS

Voir cette page en: English | Español