Les AA remercient les medias de protéger l'anonymat des membres

Mars 1, 2006


En mars, les Alcooliques anonymes ont envoyé leur lettre annuelle sur l’Anonymat aux médias, les remerciant de protéger l’identité de leurs membres en public et leur demandant de poursuivre cette pratique. La lettre remercie également les médias pour leur couverture mondiale qui, depuis les débuts des AA en 1935, « ont joué un rôle essentiel dans la transmission du message d’espoir et de rétablissement des AA aux nombreuses personnes souffrant d’alcoolisme. »

 

ÿLa Lettre sur l’anonymat existe depuis 57 ans et elle demeure la principale activité des AA auprès des médias. Lorsqu’on la compare à la première lettre verbeuse envoyée en 1949, la lettre est aujourd’hui plus courte et elle est également affichée sur le site Web des AA (www.aa.org). Malgré ces ajustements, le message demeure le même, demandant aux médias de n’identifier les membres des AA que par leur prénom et l’initiale de leur nom de famille, et de me pas publier de photos ni d’images électroniques permettant de reconnaître le visage des membres. Écrite en anglais, en français et en espagnol, elle est envoyée à plus de 9000 quotidiens, hebdomadaires et stations de radio et de télévision aux É.-U. et au Canada.

Soulignant que les membres sont toujours heureux de voir des articles consacrés à leur Mouvement, sans qu’il soit question de faire de personnalités, la lettre dit que «le principe de l’anonymat est le principe de base de notre association. Ceux qui sont réticents à rechercher notre aide peuvent surmonter leur peur s’ils ont confiance que leur anonymat sera respecté. De plus, et c’est peut-être ce qui est le moins compris, notre tradition d’anonymat agit comme une balise pour nos membres, nous rappelant que notre programme en est un de principes et non de personnalités, et qu’aucun membre des AA ne peut présumer agir en tant que porte-parole ou dirigeant de notre Mouvement. »

Comme les AA ont redonné la vie à tant d’alcooliques malades, certains se demandent pourquoi le Mouvement continue d’être anonyme. À une époque où les médias rejoignent et instruisent tant de gens directement et avec un tel impact, ils se demandent si la tradition d’anonymat des AA n’empêchent pas les membres de rejoindre l’alcoolique qui souffre.

D’autre part, plusieurs s’empressent de souligner que le rétablissement individuel chez les AA devrait venir en premier lieu la tradition d’anonymat, souvent appelée le battement du coeur des AA, est destinée à garder l’ego sous contrôle, à fournir aux membres une façon de résister à l’envie de rechercher le prestige et le pouvoir personnel, bref, à rester abstinents. Ils ajoutent que, grâce en grande partie à la tradition d’anonymat, quelque 2 millions d’alcooliques dans le monde sont devenus abstinents chez les AA, et que chaque jour d’autres se joignent à eux.

 

Pour informations supplémentaires, les médias devraient sadresser à :

Coordonnateur de lInformation publique
(212) 870-3119 ou à publicinfo@aa.org

Voir cette page en: English | Español