Chercher sur notre site
Chercher


Lire le Gros Livre et les Douze et Douze

Questions fréquentes sur les sites Web des AA

1. Q. Comment créer un site Web local des AA?
 
R. Dans le Mouvement des Alcooliques anonymes, les décisions sont habituellement prises par une conscience de groupe éclairée. C’est aussi le cas pour la décision de créer une page Web. Qu’il s’agisse d’une région, d’un district, d’un bureau central ou d’un intergroupe, l’expérience collective des AA nous suggère de former un comité pour discuter tous les aspects de la création d’une page Web, dans le souci de respecter les Traditions.
 
Au départ, il est important de se mettre d’accord sur la façon d’en arriver à une conscience de groupe dans la communauté locale des AA et d’informer les groupes, les districts, les régions, les bureaux centraux/intergroupes locaux (s’ils sont affectés) de la progression des démarches. Lorsque le comité en est arrivé à un consensus, les données sont partagées avec la communauté (district, région, et autres) et une décision est prise par la conscience de groupe éclairée au moyen d’un vote. C’est alors que commence le véritable travail de préparation du site Web. Il est utile de se rappeler que la vitesse de cette technologie ne doit pas dicter le rythme des actions et que les questions techniques sur ce mode de communication devront être soumises à des experts dans le domaine.
 
2. Q. Qui est responsable du site Web ?
 
R. On suggère qu’une conscience de groupe éclairée soit chargée de décider du contenu, des politiques et procédures relatives à la création et à la mise à jour d’un site Web. Il a été suggéré de nommer ou d’élire un « Webmestre » (président), un serviteur de confiance responsable auprès de ceux qu’il sert. Cette tâche peut s’avérer très ardue, si on confie au « Webmestre » la tâche de mettre à jour les informations sur les réunions locales.
 
3. Q. Comment choisir un nom de domaine pour notre site Web ?
 
R. Le choix d’un nom de domaine relève, encore une fois, de la conscience de groupe. Pour protéger les marques de commerce « Alcooliques anonymes » et les marques de service, on demande aux personnes et aux groupes des AA d’éviter d’utiliser les marques suivantes (« A.A. » ; « Alcoholics Anonymous » « Alcooliques anonymes » ; « The Big Book » « Le Gros Livre » ) dans leur nom de domaine. Notre expérience nous enseigne que plusieurs entités de service ont intégré l’appellation « aa » en lettres minuscules dans leur nom de domaine avec d’autres informations pour s’indentifier (exemple : www.aacentraloffice.org ou www.area999aa.org)
 
4. Q. Quelles informations sur les AA sont appropriées sur un site Web?
 
R. Ici encore, c’est la conscience de groupe qui déterminera le contenu. Les réserves concernant les droits d’auteurs s’appliquent aux sites Web – tout comme les copyrights protègent les publications des AA. Il faut obtenir la permission du BSG avant d’inclure du matériel appartenant à AAWS sur votre site Web. Les sites des régions AA sont autorisés à citer une expression, une phrase ou un court paragraphe extraits des publications des AA, telles le Gros Livre, le « Douze et Douze », le « Manuel du service chez les AA », ou des brochures approuvées par la Conférence sans obtenir une autorisation écrite au préalable. Lorsque vous le faites, prière d’inclure la référence appropriée pour assurer la protection des droits d’auteurs sur les publications des AA. Après une citation extraite d’un livre ou d’une brochure, vous devriez ajouter la référence suivante : Extrait de (nom de la publication, page), avec autorisation de A.A. World Services, Inc.
 
Les droits d’auteur sur le Préambule des AA appartiennent au A.A. Grapevine. Au-dessous, comme au-dessous de tout article ou caricature extraite du Grapevine, les mots suivants devraient apparaître : Extrait du Grapevine (date. Reproduit avec l’autorisation de The A.A. Grapevine, Inc.) Si vous souhaitez inclure sur votre site certains articles présentement disponibles sur le site du BSG ou du Grapevine, nous vous suggérons d’établir un lien vers la page appropriée de ces sites.
 
Encore une fois, à part les sites Web créés par des régions, des districts ou des bureaux centraux/intergroupes des AA, tous ceux qui désirent utiliser du matériel AA sur leurs sites Web doivent obtenir l’autorisation du BSG pour ce faire.
 
5. Q. Qui paie pour un site Web ?
 
R. Selon notre Septième Tradition, les AA subviennent à leurs propres besoins. C’est aussi le cas pour les AA dans le cyberespace. Il existe des sites gratuits d’hébergement sur l’internet, mais ils demandent souvent d’inclure des mentions publicitaires obligatoires ou des liens vers des sites commerciaux en échange de leur service. Pour éviter la confusion et se protéger contre une association ou une promotion par inadvertance, vous devriez choisir votre site d’hébergement avec soin.
 
6. Q. Peut-on faire des hyperliens vers d’autres sites ?
 
R. Faire des liens vers d’autres sites des AA peut souvent avoir un effet positif en augmentant la portée de votre propre site. L’information contenue dans ces sites devient immédiatement disponible à ceux qui visitent le vôtre. Cependant, comme chaque entité des AA est autonome et agit selon sa propre conscience de groupe, le site vers lequel vous avez créé un hyperlien pourrait se mettre à afficher des informations que votre propre conscience de groupe réprouverait. Il n’existe aucun moyen de savoir quand cela se produira ni de l’empêcher. Les liens vers des sites étrangers aux AA pose plus de problèmes encore. Non seulement est-il plus probable qu’ils affichent du matériel étranger aux AA ou controversé, mais la création d’un lien peut laisser supposer un appui, sinon une affiliation, peu importe le contenu. Finalement, l’expérience nous suggère fortement de procéder avec prudence avant de penser établir des liens vers d’autres sites.
 
Au BSG, nous tentons d'éviter ces pièges en limitant nos hyperliens aux entités de service AA connues et en incorporant une sortie obligatoire de notre site (y compris quand nous proposons l'utilisation des logiciels tel que Adobe Reader, fournit afin de permettre les visiteurs à lire des fichiers en format portable de documents (PDF). Cette sortie obligatoire s'applique même lorsque quelqu'un cherche à activer n'importe lequel des liens que nous avons inclus dans notre site. De plus, nous affichons un avis bien visible à cet effet.
 
7. Q. Et l’anonymat ?
 
R. Sur nos sites Web, nous respectons tous les principes et toutes les Traditions. Comme l’anonymat est « la base spirituelle de toutes nos Traditions », nous demeurons anonymes sur les sites Web des AA en tout temps. Un site Web est un média public qui peut rejoindre un très vaste auditoire. En conséquence, il faut y exercer la même prudence que dans la presse, à la radio et au cinéma.
 
8. Q. Le Bureau des Services généraux des AA agit-il comme centre de validation des sites Web locaux ?
 
R. Il n’y a pas d’autorité centrale chez les AA. Donc, le Bureau des Services généraux des AA n’est pas un centre de validation pour les sites Web des AA. Les questions touchant les Traditions, le contenu, les liens et autres, sont décidées par les consciences de groupes locales. Le BSG peut partager l’expérience collective sur tout sujet, y inclus les sites Web. Pour le moment, le BSG ne possède que peu d’information en provenance des comités locaux de sites Web sur leur expérience dans les sujets qui sont particuliers à la création d’un site Web.
 
9. Q. Que trouve-t-on sur le site Web des AA du BSG ? (www.aa.org)
 
R. Selon nos Douze Traditions et considérant que l’Internet est une forme de média public et électronique, le site Web des AA du BSG a d’abord été créé pour servir d’outil d’Information publique. Accessible en anglais, en français et en espagnol, il offre des informations exactes et cohérentes sur les Alcooliques anonymes au grand public, aux médias et aux professionnels.
 
10. Q. Combien de gens visitent le site Web des AA du GSG ?
 
R. En 2004, le site Web a reçu 2,571,896 visites, soit une moyenne d'environ 7,046 visite par jour.
 
11. Q. N’est-ce pas de la promotion plutôt que de l’attrait ?
 
R. Un de nos fondateurs, Bill W., a écrit : « L’information publique revêt plusieurs formes, qu’il s’agisse de la simple affiche à l’extérieur du local de réunion, annonçant une « Réunion des AA ce soir », qu’il s’agisse de l’inscription dans l’annuaire téléphonique local, ou de la distribution de publications des AA, ou encore d’émissions de radio et de télévision ayant recours à des techniques d’interview sophistiquées. Mais peu importe la forme qu’elle prend, l’information publique se résume à ceci : ‘ un ivrogne qui transmet le message à un autre ivrogne ‘, que ce soit directement ou par le biais d’une tierce personne ou des médias. »
 
Vos décisions seront influencées par les besoins et l’expérience des gens de votre région, que celle-ci soit grande ou petite, urbaine ou rurale. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à communiquer avec notre bureau.
 

General Service Office
P.O. Box 459, Grand Central Station
New York, New York 10163
(212) 870-3400